Le Maroc



  •    
  •     

Maroc



Le voyageur averti est celui qui, au-delà des séductions habituelles, ira en quête du véritable éblouissement. Le Maroc est un point de convergence, une savante synthèse de plusieurs civilisations enchevêtrées, aux apports divers et qui au fil des siècles ont finement ciselé une identité, une à?me particulière au pays et à ses habitants.

Une culture millénaire


Les dédales de derbs , ruelles exiguà«s qui tissent une géographie incertaine ; celle des médinas du Maroc aux odeurs de terre et de soleil, des casbahs imposantes aux souvenirs frémissants de tant de gloires effacées, des ksars aux tours ocres jaillissant du désert comme des colosses d'argile sont tous d'authentiques témoins d'une grandeur toujours palpable.
Les cà?tes de sable aux grains cristallins, subissant la fougue de l'océan atlantique et la caresse plus suave de la méditerranée, les neiges immaculées des sommets de l'Atlas sont d'autant d'invitations au voyage.



Un voyage initiatique


Le Maroc se laisse apprivoiser comme un mystère, une énigme aux yeux de ceux qui s'y abandonnent. Il se dévoile insensiblement pour peu que l'on s'accorde le temps de se pencher sur sa culture, son histoire, ses traditions.

Mais le Maroc est surtout une somme d'atmosphères si propres à l'orient et qui résonnent comme une promesse de dépaysement pour l'occidental. Une multitude de délicatesses, de cacophonies éloquentes, de parfums et d'envoà»tements y rythment la vie chaque jour et lui donnent une consistance intemporelle.



Entre orient et occident


Nombreux d'ailleurs sont les artistes, les peintres et les écrivains occidentaux qui trouvèrent au Maroc un réservoir de visions émerveillées, de lumières inouà?es et d'impressions à part. Matisse, Majorelle, Bowles, furent à différentes époques les témoins et les scribes privilégiés du grand déploiement des charmes marocains, nés d'un consensus divin, d'une bienheureuse rencontre entre une terre et des hommes.



Quelques éléments de l’économie du Maroc :


Depuis ces cinq dernières années, la courbe de croissance économique du Maroc montre une progression régulière avec une moyenne de 6,5%, malgré la fragilité de la conjoncture internationale.
Les ressources marocaines proviennent :
- De l’agriculture : céréales, fruits et légumes et pêche. Elle contribue non seulement à l’alimentation des marchés locaux mais également à l’exportation. Notamment, le Maroc est le second exportateur mondial d’huile d’olive et d’agrumes et reste un des plus grands producteurs de poissons.
- Des activités minières : 95% de ce secteur est constitué par l’exploitation minière du phosphate. Les quatre grands sites miniers se situent à Khouribga, la capitale mondiale du phosphate, Youssoufia, le plus ancien, l’exploitation à ciel ouvert de Benguérir et les mines sahariennes de Boucraà?-Laà?youne. Le Maroc est le premier producteur et exportateur mondial de phosphate ; il possède le tiers de la richesse nationale.
- De l’industrie : outre les traditionnels domaines de l’agro-alimentaire, du textile et du cuir, le Maroc s’est doté depuis l’indépendance d’infrastructures industrielles de bases permettant une diversification des secteurs : chimie et parachimie, papier, carton, pharmacie, automobile, navale, électronique, cinématographique, nouvelles technologies de l’information, hautes technologies
- Des services : ce secteur a construit sa réputation et son dynamisme à travers ses activités touristiques et bancaires.
Toutes ces avancées ont été portées par les objectifs gouvernementaux comme la modernisation de l’agriculture, la valorisation et l’intensification de l’exploitation du phosphate, le développement de l’industrie de transformation par l’ouverture et l’accueil de plus en plus d’investisseurs étrangers notamment par la création de zones franches comme à Tanger, l’essor touristique



Le Maroc: vue globale


Présentation du Maroc:



Pour aprofondir vous pouvez consultez :





  •    
  •     

Auteur : aaa

Magazine