Insolites

El Guerrab, un sourire, un peu d�eau, la vie

  •    
  •     

Il est des images que l'on porte en soi sans trop savoir pourquoi et comment. Cette silhouette rouge et tintinnabulante, que l'on a croisé sans trop s'y attarder, qui est elle ?

El Guerrab, le porteur d'eau, qui depuis la nuit des temps arpente les chemins du Maroc, offrant un sourire généreux et sincère qui accroit encore la joie à savourer lentement l'eau fraiche de son outre. Un métier, un sacerdoce, une confrérie ? Tout ça et plus encore.

Le Maroc semble détenir le privilège de l'unicité en la matière, El Guerrab n'existe pas ailleurs et le pays s'en flatte. Un premier mystère autour cet homme des chemins est celui du costume. Rouge, visible de loin, chapeau immense qui cliquète, petite cloche à la main, outre en peau de chèvre solidement amarrée, nul ne saurait dire aujourd'hui pourquoi ce costume plus qu'un autre. Le secret se perd dans les racines du temps.

Notre porteur l'est souvent de père en fils, il en est fier et souhaite faire comme son père et le père de son père. Quel est son rôle ? Avant tout apporter le réconfort de l'eau fraiche dans les contrées souvent arides du pays. Venir au milieu des souks désaltérer le commerçant qui s'assèche vite en vendant son boniment avant sa marchandise. Rendre force au Chibani, qui lentement, fera aujourd'hui quelques longs kilomètres pour vendre ses œufs. Ou, à la demande de la famille, verser sur la tombe d'un proche une obole liquide pour apaiser l'âme solitaire. En échange de quelques piécettes, il offre avec convivialité une pincé de vie.

Pour tous ceux que cela peut préoccuper, il faut savoir que le rite est intimement lié à la propreté. Un porteur d'eau est plus propre que propre, il a une mission de pureté et le prend très au sérieux. L'outre et les récipients sont lavés avec soin, bichonnés à l'extrême, pour que cette offrande soit une valeur forte, qu'elle transmette aussi un message.

Voilà l'homme que l'on croise en osant tout juste se faire photographier avec lui. Malheureusement il se fait rare, la bouteille plastique est une ennemie perfide. Dommage, une bouteille ne sourit pas, elle ne donne pas de nouvelle et si le dernier frigo est loin son eau sera tiède !

  •    
  •     
Bons plans
 


Articles les plus lus
Derniers commentaires