Insolites

Manger à? Marrakech, oui facile, mais qui y a-t-il dans vos assiettes ?

  •    
  •     

C'est une bonne question et il est très difficile d'y répondre avec simplicité. Et les guides type « le routard » ou « lonely planet » n'aident pas forcement à faire le bon choix. Ils sont plein de bonne volonté mais leurs informations datent souvent et les restaurants ont disparus ou les gérants se sont succédés et la qualité n'est plus la même, en bien ou en mal d'ailleurs. Internet a du bon, c'est de l'information assez « fraiche » entre internaute mais, après avoir entendu une tablée de touristes s'extasier sur un plat de pâtes d'une infinie tristesse je me pose des questions…Que reste-il ? Le bouche à oreille, le bon plan que l'on se murmure comme un secret et les bons conseils que l'on glane dans les riads.

En premier lieu, la cuisine marocaine, sur ce sujet pas d'hésitation, les petits restaurants tout simples avec brochettes et tajines ou les tables des riads qui sont majoritairement de très bonne qualité. Pour un déjeuner rapide ou un grignotage, dans les rues autour de la place Jamaa El Fna, vous trouverez votre bonheur. Il y a Oscar progrès ou Dallas et bien d'autres, cuisine simple mais fraiche et bon baromètre, les marocains les fréquentent avec assiduité.

Pour découvrir les saveurs plus élaborées de l'art culinaire de ce pays, les riads sont bien placés, les prix sont abordables et vous y découvrirez des plats qui n'existent pas sur les cartes des restaurants. La grande majorité de ces établissement hôteliers savent qu'un client qui se régale est un client heureux et qu'il reviendra ou recommandera l'endroit.

Reste la folle envie de faire l'expérience du luxe culinaire, le décor sera extraordinaire, la cuisine pas forcément. Tout de même Al Fassia, Yacout, Dar Marjana ou la Maison Arabe sont de bonnes adresses, le reste est une aventure où il faut tomber le bon jour et à la bonne heure !

Pour les réfractaires endurcis, ceux pour qui la cuisine marocaine n'est pas comestible, Marrakech fourmille de restaurant de cuisine « internationale » Que dire ? Tout cela se veut chic et branché, avec chef exotiques, japonais qui fait de la cuisine thaï, thaïlandais qui fait des sushis, enfin c'est assez étrange et le résultat l'est aussi. Les valeurs sûres, petit estaminet sans prétention, la « cuisine de Mona », le Liban à Marrakech, un délice, dans une ambiance décontractée, « l'atelier cuisine », la Provence qui se mâtine de Normandie, des desserts au goût de l'enfance dans un cadre simple mais douillet. Il y en a d'autres, renseignez vous.

Je rassure les inconditionnels du manger festif, façon musique live et cuisine « new-age », ça existe aussi, c'est même très présent dans la ville ocre et plutôt facile à trouver.

Tout ce qui vient d'être déclaré est totalement partial et parfaitement injuste pour tous les autres, c'est vrai, mais le cœur à ses raisons…

  •    
  •     
Bons plans
 


Articles les plus lus
Derniers commentaires