Insolites

L’olivier un cadeau divin, l’huile un nectar pour le corps et l’à?me

  •    
  •     

Depuis la préhistoire, cet arbre quasi indestructible à la longévité étonnante, nourrit les hommes avec générosité. Pour les Grecs, il était un cadeau de la déesse Athéna, pour Sophocle la nourrice des enfants, toute la méditerranée chante ses louanges depuis la nuit des temps. Symbole d’abondance, de paix ou d’espoir, il réchauffe le cœur des hommes et dispense sa manne divine.
L’Islam lui réserve une place de choix au panthéon des bienfaits divins. Au Maroc ce sont les feuilles qui sont porteuses du symbole, chacune d’entre elles reçoit l’écriture du nom de Dieu ou d’un mot sacré. Par extension, la production d’huile, qui éclaire le monde et répand la connaissance est l’un des autres bienfaits mis en exergue par Al-Ghazali, philosophe et théologien du XIIème siècle et par la mystique Soufi.

La tradition marocaine vénère l’huile comme le miel, l’eau et le lait qui sont des richesses de la terre-mère. Pendant la saison de la récolte des olives, il est de convention implicite d’éviter tout conflit, la paix sociale doit être totale, puis ce sont les femmes qui par la technique ancestrale vont presser le fruit, une bénédiction supplémentaire qui va s’étendre sur le foyer. La maison au sens de la domesticité est sous la protection de cette manne qui apporte la lumière et éclaire l’obscurité où peut se cacher le mal.
L’huile évoque au Maroc, le calme et la sérénité. A une époque encore proche, sur la côte atlantique du côté de Salé, si la mer était grosse, un peu d’huile était déversée pour calmer les flots déchaînés.

La tradition populaire crédite aussi de pouvoirs thérapeutiques cette matière douce et lumineuse. Le bébé qui vient de naître est massé avec de l’huile d’olive qui lui apporte la force, éloigne la maladie et étend sur lui la Baraka.

La tradition du massage au Maroc se comprend mieux à la lumière de cette mystique. Le décor a repris tous les éléments de la mythologie. Il y a les senteurs des plantes aromatiques qui soignent et apaisent, les bougies qui éloignent l’obscurité et apportent la lumière, et l’huile qui imprègne le corps. Le massage est symboliquement la manière la plus répandue pour étendre la main de dieu sur le corps par l’intermédiaire de l’huile bénéfique.

Ce rituel, qui est avant tout familial et d’obédience féminine, est offert maintenant au plus grand nombre dans les nombreux spa que l’on trouve au Maroc. La tradition y est préservée, le bien-être est le but ultime. L’apaisement de l’esprit se fait par le renforcement du corps, la destruction des scories négatives ravive l’énergie positive. Le massage est en finalité la possibilité de reprendre lien avec la terre-mère, de se repositionner dans l’énergie primordiale.

  •    
  •     
Bons plans
 


Articles les plus lus
Derniers commentaires