Maroc Eco

Tanger-Métropole, un nouveau visage à? l'horizon 2017

  •    
  •     


Tanger, une ville mythique, une cité cosmopolite, une fenêtre ouverte sur l'Europe et demain une grande métropole internationale. Le développement d'une ville est fait d'un camaïeu de décisions et de volontés. Il y a, Tanger-Med, ses infrastructures de pointe, son gigantisme, sa vision pour demain, mais depuis quelques semaines, le projet Tanger-Métropole, lancé officiellement par Mohamed VI donne une autre dimension au tableau. Ce sont près de 8 milliard de dirhams qui seront injectés entre 2013 et 2017 dans ce projet qui vise à faire du deuxième pôle économique du pays l'égal des grandes capitales internationales.

Il s'agit ici de ne rien oublier, le principe tend à développer en même temps les aspects économiques, culturels et sociaux qui font la physionomie complète d'une cité en marche.

En effet, la véritable efficacité, pour une montée en charge progressive et surtout réussie, consiste à ne pas oublier que, si l'on accentue l'économie, donc l'activité industrielle, il est nécessaire et totalement indispensable de développer le logement et les infrastructures qui y sont liées. De même, la culture et l'éducation sont des piliers incontournables à la crédibilité internationale.
Le projet prévoit des axes autoroutiers pour relier atlantique et méditerranée, des rocades et des parkings souterrains et un réseau routier fiable dans les quartiers, permettant une fluidité des échanges, une facilité qui est un gain de temps, donc d'efficacité et d'argent. Bien entendu écoles et crèches devront suivre, il est prévu une vingtaine de nouveaux établissements par catégorie.

Attirer le monde de la finance, celui qui compte, les plus gros, c'est déjà un challenge, mais ne perdons pas de vue l'aspect touristique qui est tout aussi important.

Ici c'est l'environnement qui sera suivi de très près. Du Cap Malabata à Asilah en passant par Cap Spartel, plus de 65 kms de dépollution systématique. Ne seront pas oubliés les oueds et leurs ramifications qui en traversant les quartiers doivent être assainis. Le port de plaisance et la corniche, habillés de neuf et mis en harmonie. La nature est belle à Tanger et ses alentours, les sites touristiques seront mis en lumière et la bio diversité protégée, pour le plus grand plaisir d'un tourisme de plus en plus vert !
Bien sûr, il y aura quelques sacrifices nécessaires, la modernisation des marchés et la gestion des marchands ambulants. Il faut prendre garde, simplement,  à ne pas perdre une identité en voulant faire trop bien rangé, trop clinique et propre pour la satisfaction d'un tourisme, venu de pays si obsessionnellement attachés à l'hygiène et à l'organisation rectiligne et cartésienne.
      

  •    
  •     
Bons plans
 


Articles les plus lus
Derniers commentaires