Actualité

Naissance en 2013 du 1er festival international de parapente au Maroc

  •    
  •     

Du 8 au 11 novembre, la Fondation du grand Ouarzazate pour le développement durable et la Fédération Royale Marocaine de l'Aviation Légère et Sportive (FRMALS) offre une grande première au Maroc.
Tialouite Boutghrar près de Kelaat M'gouna va voir son ciel, habituellement d'un bleu uniforme et limpide, se piqueter de petite taches de toutes les couleurs. Pourquoi cette association et pourquoi cette activité sportive ?

Ouarzazate et sa région mérite amplement d'être découvertes par le plus grand nombre. Les paysages sont grandioses, l'habitat historique des Kasbah pousse au rêve et les populations sont à la fois accueillantes et mystérieuse. En créant de toute pièce cet évènement sportif de haut niveau, dans un cadre parfaitement adapté à cette discipline, c'est un véritable coup de projecteur médiatique qui pointera sur la région.

Le développement durable est un enjeu pour demain, il signifie sédentariser les populations rurales, leur donner les outils adéquates pour développer leur activités dans le respect de la tradition, qui est ici très rurale, très berbère et très isolée. L'écotourisme en est l'un des vecteurs, faire découvrir l'authentique et se donner les moyens de le faire découvrir. Cette première édition bénéficie du soutien d'un gouvernement qui mesure pleinement l'importance de la préservation du patrimoine qu'il soit tangible ou intangible. L'information a été largement diffusée en particulier lors du 36ème festival de parapente de Grenoble qui s'est tenu en septembre dernier.
Le message international est passé, seront présent à Tialouite nombre de représentants de cette discipline. Ils viendront du Maroc, mais aussi de France ou du Japon, de Turquie ou du Brésil, des Pays-Bas ou d'Allemagne en passant par l'Irak.

Au-delà de cet aspect des choses, la parapente est une activité qui allie le courage, l'effort physique, la curiosité et l'amour de la liberté, en plein ciel, seul, le vent comme complice. C'est aussi très écologique, sans moteur, sans nuisance chimique et c'est, en plus, beau à regarder. Cela ressemble à un ballet, ample, doux et gracieux. 
L'homme est, depuis la nuit des temps, fasciné par le ciel, attiré vers le haut, sans pouvoir, le malheureux, se détacher du bas. Ces ailes magiques sont les nefs qui permettent le rêve insensé de ne plus être la pomme de Newton qui ne cesse de tomber !

  •    
  •     
Bons plans
 


Articles les plus lus
Derniers commentaires