Actualité

Dans la médina de Marrakech lâ€?imaginaire et la création se posent au 18

  •    
  •     

C'est étrange, mais très intelligent, une adresse qui est un nom et un nom qui est une adresse. Un  espace culturel, une maison d'artiste, un riad chargé de création en toute liberté, un point de rencontre de l'imaginaire, le 18 c'est tout ça et plus encore. Cette innovation, ce nouveau rendez-vous des curieux et des fouineurs de la découverte et de la connaissance sans complexe mais sans prétention nous la devons à  Laila Hida, initiatrice et à son complice Hicham Bouzid. Laila Hida est photographe, elle a l'œil acéré et l'esprit plus que vif et pointu.

En créant cet espace, elle a confiance dans l'avenir, son concept est original et les partenariats devraient pleuvoir assez vite pour faire grandir son « bébé » et lui donner toute la crédibilité qu'il mérite. Echange et réflexion sont les deux piliers qui soutiennent ce nouveau chantier de l'esprit. Ici toutes les formes de création seront représentées et mises en valeur.

La photo, le livre, la danse ou l'art plastique mais aussi le mot, celui qui fuse lorsque l'on échange des idées, celui qui touche avec une extrême précision ou celui qui émeut jusqu'au fond du cœur. La bâtisse a été spécialement aménagée pour recevoir avec aisance expositions, conférences, projections et déambulations.

Le coffee shop est un café littéraire où le thé à la menthe est meilleur autour d'un livre. Et dans quelques jours, notre petit nouveau de la culture ouverte et pour tous participera à « The Souk », une deuxième édition attendu avec impatience. Tout ce que recèle un riad de convivialité, de charme, de joie et de calme serein s'est concentré au 18. C'est avec le sourire que l'on y pénètre et c'est avec regret que l'on se résigne à le quitter.
Mais n'en déplaise à tous ceux qui ont déclaré que la médina est un désert culturel en comparaison de la ville nouvelle et même si on ne peut qu'applaudir à cette initiative heureuse, il faut rendre à César ce qui…

Précisons que qu'est un désert culturel. Un lieu désertique, sans cerveau humain pour l'animer ou plutôt avec des cerveaux humains mais vides ! La médina de Marrakech n'est pas un désert culturel. C'est au contraire un vivier qui bouillonne. Encore faut-il vouloir partir à la recherche de l'original ou de la folie créatrice. Alors bien sûr il n'y a pas de lieu, (tout de même Dar Cherifa, Riad Denise Masson et d'autres existent !) mais les conteurs et les musiciens qui arpentent les ruelles sont des créateurs. Les artisans d'art qui ont de l'or dans les mains et de la vitamine dans le cerveau existent. Et au détour d'un Derb, un homme, « El Loco » vous interpelle peut-être (il faut le mériter) et en citant de mémoire Vian, Prévert ou Baudelaire, il vous fait la conversation et tout se tient, il faut juste avoir lu les auteurs qu'il cite !!! 


Le 18 Derb El Ferrane
18, derb el ferrane - riad laarouss
40000 Marrakech
Tel : 05 24 38 98 64
le18marrakech@gmail.com

  •    
  •     
Bons plans
 


Articles les plus lus
Derniers commentaires