Tanger la perle du détroit



  •    
  •     

Tanger



Sa position géostratégique entre la méditerranée, l'Afrique et l'océan atlantique a valu à Tanger toutes les convoitises. Carthaginoise, phénicienne ou arabe, Tanger a connu un destin pluriel. Ville cosmopolite de premier ordre, Tanger a fasciné, de tout temps les plus beaux esprits de ce monde..

Tanger l'élue des dieux

Tanger, aux origines antiques, a reçu en héritage une histoire, une architecture et des monuments uniques. La kasbah , centre de la ville arabe, abrite les vieilles demeures et les palais aux détails de mosaà?ques multicolores et aux épais murs de pierre, telle Dar el Makhzen , ancienne résidence de Moulay Ismaà«l, datant du dix-septième siècle.

On se perdrait dans ces infinités de ruelles en pentes, Entre mille détours improbables, surgissent les fameux cafés du petit socco aux parfums de thé et d'absinthe, une porte en bois massif sous un joli arc de stuc peint ou la mer bleue qui se profile à l'horizon.

La ville nouvelle fourmille de petites villas art déco, d'immeubles aux charmes désuets, aux façades hispaniques à la blancheur immaculée. Le théà?tre Cervantès, bà?ti en 1913, représente l'archétype des constructions tangéroises de cette époque.

Tanger l'élue des hommes

Zone internationale durant de nombreuses décennies du vingtième siècle, Tanger assiste à la marche des temps modernes. Familles aristocratiques fuyant la guerre ou encore commerçants fortunés en exil y éliront demeure. La vielle montagne et les quartiers résidentiels de la ville s'enrichissent de demeures luxueuses, au faste légendaire.

Mais ce sont surtout les écrivains, les cinéastes et les intellectuelles qui lui façonnent son image de cité d'artistes. De Lotti à Burroughs, de Genet à Delacroix, tous ont été touchés par la grà?ce intemporelle de Tanger , la belle blanche.

  •    
  •     

Auteur : Marie Belattar