Insolites

Oà? faut-il aller pour découvrir la véritable cuisine marocaine?

  •    
  •     

Lorsque l’on vient d’un pays où chacun cherche l’Olympe dans son assiette, il ne faut pas faire dans l’approximation en débarquant pour la première fois au Maroc.
Donc méfiance et organisation. Les guides touristiques papiers sont de bons indicateurs sur les routes à emprunter (enfin, pas toujours…), le taux de change ou les adresses administratives mais pour ce qui concerne la cuisine il y a souvent des manques et des loupés.
Ce que le web a de magnifique c’est qu’il laisse la parole à ceux qui ont testé, en quasi instantanéité. Les internautes avisés doivent impérativement interroger leurs congénères sous peine de passer à côté des saveurs magiques de la cuisine marocaine.

Lorsque l’on a le choix entre un cassoulet en boite et celui de la cousine de Toulouse, il semble que l’option est évidente. Au Maroc c’est exactement la même chose. Il existe un nombre incalculable de restaurants qui se réclament de la vraie cuisine marocaine. Le décor y est oriental et fastueux, la cuisine est orientale et pas fastueuse du tout. Et que dire des hôtels dont le buffet de cuisine locale est à pleurer !!!

Bien sur ce n’est pas une règle intangible, il existe des exceptions. Mais lorsque l’on est dans le pays pour quelques petits jours autant ne pas se tromper.
La cuisine peut-être aussi délicieusement goûtue dans la simplicité comme dans la complexité. Il suffit quelquefois de procéder par analogie. Dans notre belle capitale par exemple, ne vaut il pas mieux déjeuner dans un petit bistrot à vins. Savourer un simple filet de St Pierre accompagnée d’une sauce délicate et terminer par une vraie crème renversée plutôt que dans une brasserie surdimensionnée dont les haricots verts sont encore congelés en arrivant dans l’assiette.

La source de l’information mais aussi la fontaine où l’on s’abreuve se déniche dans les riads. Ces maisons avant d’être des hôtels ont à cœur de transmettre l’amour qu’ils ont du pays pour le plus grand bien-être de leurs hôtes. Ils sauront vous dire où déjeuner d’une cuisine simple mais savoureuse pour un prix raisonnable. Ils vous raconteront les merveilleuses petites saucisses grillées de l’improbable et minuscule échoppe au coin de la rue ou le tajine berbère plus que simple mais aux saveurs subtiles de chez Mohamed. Et dans la conversation, comme ça, ils vous diront qu’ils ont une excellente cuisinière et que si un soir cela vous dit…Dites oui tout de suite. Pour la plus grande majorité des riads la cuisinière est vraiment excellente. Toute la différence entre un poulet au citron triste et sec dans un restaurant « genre style » se révèle un bonheur pour les papilles lorsqu’il est vraiment cuisiné. Certains plats, les meilleurs, on ne peut les découvrir que dans une maison d’hôtes qui chaque matin achète les produits frais avec soin.

La cuisine marocaine est un véritable trésor, elle est belle à regarder, elle est délicate et délicieusement parfumée, il serait dommage de se priver d’un tel cadeau.
Tout ça est vrai, les internautes en attestent dans leurs commentaires. Partez à la recherche du riad idéal, celui qui vous dorlotera et comblera vos envies culinaires.

  •    
  •     
Bons plans
 


Articles les plus lus
Derniers commentaires