Actualité

Coup d'état de l'imaginaire débridé à? la villa des arts de Casablanca

  •    
  •     

Le 29 et 30 août prochain, la villa des arts de Casablanca deviendra une arène de la création, un ring où les combattants ont pour armes l'esprit, le corps et le mot.

La 1ère édition du grand tournoi international de l'improvisation théâtrale, sur une idée originale de la compagnie S'toon-zoo, ne doit en aucun cas être manquée. L'art peut prendre bien des formes, toutes les formes d'ailleurs. L'art c'est un rêve que l'on fait et que l'on tente de matérialiser pour soi-même, pour les autres ou pour rien.

Avec la compagnie S'toon-zoo, c'est l'esprit qui s'anime, s'agite, se contorsionne entrainant le corps dans une saga haletante. Cette compagnie, fait, de l'improvisation théâtrale son arme favorite depuis 2005. Forte de cette expertise de plusieurs années, elle tente l'aventure du tournoi international.

Il n'est rien de plus complet et de plus difficile que de se lancer, après 20 petites secondes de concertation, dans la construction d'une histoire, de la faire vivre, de lui donner une dimension et d'y intégrer l'autre. Le concept est simple. Un public qui écrit les thèmes, un maître de cérémonie qui les complique et des troupes de trublions dont les joutes oratoires toucheront peu à peu des sommets.

Pour cette première édition, quatre équipes de 6 comédiens venues du Maroc, de la Belgique, de la France et de la Suisse, vont s'affronter sous l'œil goguenard d'un public qui participe pleinement à ce spectacle qui tient du marathon.

Il est plus facile d'inventer une histoire, sagement installé devant une feuille blanche, au calme et avec concentration, que de se lancer sur un mot ou une phrase, sur une scène, face au public. Il s'agit bien d'une discipline, une vraie.

Les rires et les pleurs, le dramatique ou le dérisoire ne peuvent en aucun cas souffrir l'à peu près, le dilettante ou l'amateurisme nonchalant.  Le cerveau doit fonctionner à mille à l'heure, l'œil doit être partout, le corps en alerte, les jambes solides et le cœur énorme. C'est probablement la générosité, l'amour de l'autre qui est le moteur et l'énergie utilisée est très certainement un surplus de vie, une envie de le crier haut et fort. 

Il est nécessaire et salutaire d'aller se livrer pieds et poings liés à ce tourbillon créateur. Cet art est peut être le plus complet possible. Il offre une sculpture, celle du corps, un tableau, celui de la compagnie en mouvement, un livre fait de mots vivants qui s'échappent et une musique, celle de l'homme.

  •    
  •     
Bons plans
 


Articles les plus lus
Derniers commentaires