Rabat, capitale du Maroc



  •    
  •     

capitale-administrative-ambassades-port-culture-enseignement-rabat

Rabat, capitale du Maroc / Haut lieu administratif : grand centre politique et administratif du pays, palais royal, instances gouvernementales et ambassades

En déclarant Rabat siège du protectorat français en 1912, Lyautey met la ville sur le devant de la scène et la prépare à son avenir.
En 1956, l’indépendance ne remettra pas en question ce choix et Rabat restera la capitale et le centre névralgique du pouvoir.

Rabat est la vitrine d’un Maroc qui marche résolument vers l’avenir et la modernité. En abritant toutes les instances du pouvoir politique et économique, le siège du gouvernement et les ministères, la ville se devait d’être la proue éclatante du pays.
Les ambassades du monde entier sont présentes et influent considérablement sur l’ambiance. Elle est cosmopolite, internationale et bouillonnante. Les langues et les cultures se càtoient et se mélangent, la tolérance est de mise dans le respect de chacun.

Le patrimoine culturel et architectural d’une grande richesse a été intégré judicieusement à l’esprit moderniste qui souffle sur la ville.
La nécropole de Chellah et le minaret de la mosquée Hassan font bon ménage avec l’université Mohamed V ou le musée des sciences de la terre ou le musée des PTT. L’enseignement et la culture sont à l’honneur, l’avenir se construit aujourd’hui sur les fondations solides du passé.

Le port est une plaque tournante économique oà se croisent, à l’export ou à l’import, le textile, les fruits, les légumes et les matériaux divers utilisés dans le bàtiment.
Le tourisme et l’artisanat sont des pàles très importants qui participent pour beaucoup à l’épanouissement et au développement de Rabat. Le ministère de l’artisanat et des affaires sociales conscient de l’importance économique que revêt l’artisanat met tout en œuvre pour une évolution concertée de ce moteur qui entraàne une activité commerciale non négligeable.

Rabat est à l’image du Maroc, une ville ancestrale au passé glorieux, oà se mêlent l’orient de la spiritualité, du raffinement et du faste et l’orient de demain qui s’envole vers un avenir prometteur.


  •    
  •     

Auteur :